Nantes Métropole Jardin extraordinaire

Une identité
pas tout à fait
ordinaire

Le problème

A l’Ouest du centre ville de Nantes, la carrière Misery était jusqu’à présent laissée en friche. À l’horizon 2022, elle doit accueillir un Jardin Extraordinaire où des œuvres, dont le majestueux Arbre aux Hérons pensé par les fondateurs des célèbres Machines de l’Ile et le belvédère de Tadashi Kawamata, viendront côtoyer une végétation foisonnante, luxuriante et démesurée. Comment donner une place à part entière au Jardin Extraordinaire, alors qu’il accueille en son sein de grandes œuvres dont un arbre unique et sans commune mesure ?

Plus qu'un logo
ou qu'une identité un univers

La solution

Le Jardin Extraordinaire veut être un écrin qui compte, il doit montrer qu’il est un Monde. Un écrin de nature enveloppant, inclusif, une atmosphère fantastique qui s’inspire des terres inconnues révélées par Jules Verne et des terres d’exploration décrites par Audubon. Un Monde extraordinaire, parfait point de rencontre des éléments, aussi parfait que le micro-climat de la carrière qui lui permet de prendre vie.

30h du rough
à la colorisation

75k visiteurs sur la période

la solution créative

Pour devenir ce passage incontournable de Nantes, le lieu a besoin qu’à travers lui, toutes ses composantes entrent en résonance. L’identité se déploie en pensant à cette rencontre : celle de l’eau qui tombe en cascade comme pour retrouver la Loire ;
du végétal qui s’enroule comme des vagues organiques incontrôlables ; de la roche qui frappe l’esprit par sa verticalité ; du regard des visiteurs que l’on soupçonne émerveillé devant tant de beauté… et le passage
du héron voyageur.

UN TRAITÉ GRAPHIQUE
INSPIRÉ DE L’ART DE LA GRAVURE

Le traité graphique inspiré de l’art de la gravure, superpose les couches d’illustrations sur des boucles vidéos, évoquant ainsi le labyrinthe de la visite à venir, le sentiment d’être enveloppé par la végétation, comme s’il s’agissait d’un théâtre végétal et minéral aux multiples plis et rideaux.

+200 espèces
plantées

Un désir de découverte

Cet univers fonctionne sur le mode du désir. A chaque fois que vous l’effeuillez, vous avez envie d’en découvrir davantage. Que vous tourniez les pages ou écartiez les feuillages, il semble que cette source est inépuisable. Voilà une autre facette du merveilleux, comme si l’identité était le miroir du Jardin Extraordinaire.

Johanna Rolland Présidente Nantes Métropole
Ce nom de Jardin Extraordinaire n’a pas été choisi au hasard. Ici va naître le 101e jardin nantais, un espace qui entre en résonance avec les alentours, avec la ville, la Métropole, la Loire