Musée d'arts de Nantes Nantes 1886 le scandale impressionniste

Le choc
de l'avant-garde

Le problème

Quand Nantes organise en 1886 un grand salon d’art, cours Saint-André, l’audace, la liberté et l’avant-gardisme des impressionnistes sonnent comme une provocation. L’exposition du Musée d’arts de Nantes témoigne de la bascule artistique dans le modernisme opérée grâce à ces artistes visionnaires. 132 ans plus tard, comment rendre compte, ressentir le choc de cette modernité d’alors ? C’est le challenge de cette campagne.

Faire dialoguer
l'art d'hier et d'aujourd'hui

La solution

L’exposition s’inscrit dans la veine de la mission du Musée d’arts de Nantes : faire dialoguer l’art d’aujourd’hui et l’art d’hier.

Avec un plongeon dans le détail de l’oeuvre d’Auguste Renoir « La Fin du déjeuner », nous souhaitons démontrer que toute évolution majeure entre l’ancien et le moderne est toujours marquée par une étiquette qu’on lui attribue. Un hommage à ces artistes, pour le virage moderne qu’ils ont osé emprunter à l’époque, pour leur courant artistique qui reste encore aujourd’hui le plus apprécié du public, le plus connu, et le plus respecté par les artistes contemporains.

Un déploiement global

Résultats

+ 121K visiteurs durant l'exposition